10 partenariats marquants

image

Les stunts marketing connaissent parfois un succès fulgurant. Certains marquent l’imaginaire, d’autres sombrent dans l’oubli. Voici dix partenariats ou commandites qui nous ont fait tripper:

10. Kmart et Joe Boxer : un match parfait

L’intention d’amuser est ici évidente, ce qui rend cette pub co-marquée encore plus cool. Un, à cause des similarités entre les publics cibles des deux entreprises, et deux, parce que c’est une association claire entre un fabricant et un détaillant. Ici, on ne force pas les choses, le fit est évident

9. LG et South African Rugby : salement propre

Comment marier un électroménager et une équipe de sport? En sortant des sentiers battus. C’est la formule clé d’un partenariat réussi, comme dans cet exemple bien ficelé. L’intégration intelligente des produits LG a été si bien reçue que la campagne a bénéficié de milliers d’impressions supplémentaires en ligne, grâce aux nombreux partages.

image

8. H&M et David Beckham : quel cul…ot!

Beckham et l’entreprise suédoise se sont associés pour créer une collection de sous-vêtements pour hommes. Présenter le sex-symbol en sous-vêtements, c’était une délicieuse évidence. Mais ils ont atteint un autre niveau en demandant à Guy Ritchie de réaliser cette pub inoubliable. Ritchie avait préalablement réalisé quelques courts films pour BMW qui avaient connu un grand succès en ligne. On vous présente la pub de H&M ainsi que les films BMW ci-dessous.

7. Volvo et Jean-Claude Van Damme : la stabilité avant tout

La commandite, ou l’endossement d’une célébrité est semblable à la commandite : deux marques s’unissent pour que les qualités de l’une (la célébrité) déteignent sur l’autre (l’annonceur). Le duo Volvo/Van Damme le rend particulièrement bien. Difficile de trouver meilleur moyen de parler d’une caractéristique d’un produit, surtout avec l’élément de surprise et d’inattendu.

6. Chipotle : du contenu et un partenariat avec Coldplay

La campagne « Cultivate » n’est peut-être pas une commandite au sens strict du terme, mais la manière dont Chipotle s’est servi de Coldplay pour créer un évènement et susciter un gros buzz démontre bien comment on peut intégrer la commandite dans un plan marketing pour en augmenter la valeur. Pour que les valeurs sociales mises de l’avant par ce partenariat soient crédibles, on doit s’assurer que les partenaires partagent les mêmes valeurs. Ceci permet à une marque de s’aventurer dans le territoire du discours social de manière légitime. Chipotle : du contenu et un partenariat avec Coldplay

5. Oreo et Super Bowl : qui a éteint les lumières?

L’entreprise a acheté de la publicité durant Super Bowl 2013 opposant les 49ers de San Francisco aux Ravens de Baltimore, mais c’est le célèbre tweet d’Oreo pendant la panne d’électricité qui a fait grand bruit. De son centre de commandement, l’agence d’Oreo étudiait la partie pour saisir au vol les occasions de stunts. L’intelligence et le sens du timing qu’elle a démontrés méritent tout notre respect.

image

4. SHELL et Ferrari : des noces de diamant

Les commandites prennent de la valeur avec le temps. Et quand une commandite dure depuis plus de 50 ans, la valeur des deux marques augmente, et le partenariat devient un véritable avantage concurrentiel contre lequel les autres marques ne peuvent pas se battre aisément.

3. Le selfie d’Ellen aux Oscars : une belle prise

Il avait été planifié à l’avance et aurait pu devenir un placement de produit boiteux, trop évident. Mais Samsung a eu de la chance : avec autant de vedettes au mètre carré, le selfie a pris une tournure inattendue. Le PDG de Publicis, Maurice Levy, estime que les impressions générées valent entre 800 millions et 1 milliard de dollars. En plus, vu la grande popularité de la photo, Samsung a promptement versé 1,5 million de dollars à chacune des œuvres de bienfaisance appuyées par Ellen Degeneres : St. Jude Children’s Research Hospital et la Société protectrice des animaux.

image

2. Les mamans de P&G

Le programme « Mamans » est né d’un insight consommateur : ce sont les mamans qui décident ou non d’acheter la majorité des produits de la grande marque tels que Pampers, Duracell et Tide. Cet insight a donc été au cœur de l’élaboration du programme pour les Olympiques. En plus de la campagne globale misant sur l’émotion et le sport, P&G a joint l’acte à la parole en offrant aux parents d’athlètes d’accompagner leurs enfants au Olympiques. Cette initiative de longue haleine a fait bondir les ventes de 500 millions en 2012 lors des Jeux olympiques d’été.

1. GoPro

Qui aurait pu prévoir que ce petit appareil lancé en 2009 changerait autant la donne? L’association spectaculaire entre GoPro et Red Bull permet à des millions d’internautes d’être témoins d’aventures ahurissantes. Les positionnements « Be a Hero » et « Donne des ailes » illustrent bien la synergie entre les deux partenaires aguerris.

10. Kmart et Joe Boxer : un match parfait

 

L’intention d’amuser est ici évidente, ce qui rend cette pub co-marquée encore plus cool. Un, à cause des similarités entre les publics cibles des deux entreprises, et deux, parce que c’est une association claire entre un fabricant et un détaillant. Ici, on ne force pas les choses, le fit est éviden

9. LG et South African Rugby : salement propre

 

Comment marier un électroménager et une équipe de sport? En sortant des sentiers battus. C’est la formule clé d’un partenariat réussi, comme dans cet exemple bien ficelé. L’intégration intelligente des produits LG a été si bien reçue que la campagne a bénéficié de milliers d’impressions supplémentaires en ligne, grâce aux nombreux partages.

8. H&M et David Beckham : quel cul…ot!

 

Beckham et l’entreprise suédoise se sont associés pour créer une collection de sous-vêtements pour hommes. Présenter le sex-symbol en sous-vêtements, c’était une délicieuse évidence. Mais ils ont atteint un autre niveau en demandant à Guy Ritchie de réaliser cette pub inoubliable. Ritchie avait préalablement réalisé quelques courts films pour BMW qui avaient connu un grand succès en ligne. On vous présente la pub de H&M ainsi que les films BMW ci-dessous.

7. Volvo et Jean-Claude Van Damme : la stabilité avant tout

 

La commandite, ou l’endossement d’une célébrité est semblable à la commandite : deux marques s’unissent pour que les qualités de l’une (la célébrité) déteignent sur l’autre (l’annonceur). Le duo Volvo/Van Damme le rend particulièrement bien. Difficile de trouver meilleur moyen de parler d’une caractéristique d’un produit, surtout avec l’élément de surprise et d’inattendu.

6. Chipotle : du contenu et un partenariat avec Coldplay

 

La campagne « Cultivate » n’est peut-être pas une commandite au sens strict du terme, mais la manière dont Chipotle s’est servi de Coldplay pour créer un évènement et susciter un gros buzz démontre bien comment on peut intégrer la commandite dans un plan marketing pour en augmenter la valeur. Pour que les valeurs sociales mises de l’avant par ce partenariat soient crédibles, on doit s’assurer que les partenaires partagent les mêmes valeurs. Ceci permet à une marque de s’aventurer dans le territoire du discours social de manière légitime. Chipotle : du contenu et un partenariat avec Coldplay

5. Oreo et Super Bowl : qui a éteint les lumières?

 

L’entreprise a acheté de la publicité durant Super Bowl 2013 opposant les 49ers de San Francisco aux Ravens de Baltimore, mais c’est le célèbre tweet d’Oreo pendant la panne d’électricité qui a fait grand bruit. De son centre de commandement, l’agence d’Oreo étudiait la partie pour saisir au vol les occasions de stunts. L’intelligence et le sens du timing qu’elle a démontrés méritent tout notre respect.

4. SHELL et Ferrari : des noces de diamant

 

Les commandites prennent de la valeur avec le temps. Et quand une commandite dure depuis plus de 50 ans, la valeur des deux marques augmente, et le partenariat devient un véritable avantage concurrentiel contre lequel les autres marques ne peuvent pas se battre aisément.

3. Le selfie d’Ellen aux Oscars : une belle prise

 

Il avait été planifié à l’avance et aurait pu devenir un placement de produit boiteux, trop évident. Mais Samsung a eu de la chance : avec autant de vedettes au mètre carré, le selfie a pris une tournure inattendue. Le PDG de Publicis, Maurice Levy, estime que les impressions générées valent entre 800 millions et 1 milliard de dollars. En plus, vu la grande popularité de la photo, Samsung a promptement versé 1,5 million de dollars à chacune des œuvres de bienfaisance appuyées par Ellen Degeneres : St. Jude Children’s Research Hospital et la Société protectrice des animaux.

image

2. Les mamans de P&G

 

Le programme « Mamans » est né d’un insight consommateur : ce sont les mamans qui décident ou non d’acheter la majorité des produits de la grande marque tels que Pampers, Duracell et Tide. Cet insight a donc été au cœur de l’élaboration du programme pour les Olympiques. En plus de la campagne globale misant sur l’émotion et le sport, P&G a joint l’acte à la parole en offrant aux parents d’athlètes d’accompagner leurs enfants au Olympiques. Cette initiative de longue haleine a fait bondir les ventes de 500 millions en 2012 lors des Jeux olympiques d’été.

1. GoPro

 

Qui aurait pu prévoir que ce petit appareil lancé en 2009 changerait autant la donne? L’association spectaculaire entre GoPro et Red Bull permet à des millions d’internautes d’être témoins d’aventures ahurissantes. Les positionnements « Be a Hero » et « Donne des ailes » illustrent bien la synergie entre les deux partenaires aguerris.

image

Restez dans le coup

Abonnez-vous à notre bulletin d’information mensuel pour connaître toutes les tendances et infos utiles en matière de commandite et accéder aux plus récents articles de notre blogue.

Découvrez

Commencer